La médecine nucléaire, qu’est ce que c’est ?

La médecine nucléaire est une technique d’imagerie regroupant toutes les utilisations de radionucléides à des fins de diagnostic ou de thérapie. C’est une technique d’imagerie fonctionnelle qui consiste en l’administration d’un traceur radioactif au patient puis en la détection du rayonnement émis. Les examens réalisés sont les scintigraphies (émission de rayonnements gamma) ou les examens TEP (TEP : Tomographies d’émission de positons).

Une substance radioactive spécifique – appelée radiopharmaceutique – est administrée au patient. Le radiopharmaceutique utilisé dépend de l’organe étudié. Il peut être utilisé soit directement, soit fixé sur un vecteur (molécule, hormone, anticorps…). La localisation dans l’organisme de la substance radioactive administrée est réalisée par un détecteur spécifique appelé gamma caméra (constitué en général d’un cristal d’iodure de sodium couplé à un système d’acquisition et d’analyse par ordinateur). Cet équipement permet d’obtenir des images du fonctionnement des organes explorés. Les images obtenues sont numérisées ; une quantification des processus physiologiques peut être réalisée ainsi qu’une reconstruction tridimensionnelle. Les machines récentes sont actuellement des gamma caméra couplées à un système scanner X afin d’améliorer la localisation des anomalies détectées.

Dans le domaine de la thérapie, on utilise l’administration d’un produit radioactif dont le parcours dans la matière est suffisamment faible pour déposer son énergie directement au contact du tissu cible et de le détruire. Exemple : le traitement des affections thyroïdiennes par iode 131.

 

La scintigraphie

Une imagerie par scintigraphie permet de voir et d’analyser le fonctionnement de divers organes. Grâce à ce procédé, le médecin peut accéder à une imagerie fonctionnelle pour détecter des lésions pouvant être profondes et surveiller leur évolution. Elle est utilisée pour le diagnostic, pour le suivi et l’évaluation de la réponse au traitement ainsi que le ciblage pour le traitement par radiothérapie.

La TEP

Cet examen associe à la fois une scintigraphie et une radio classique pour fournir des images fusionnées donnant à la fois des informations sur l’anatomie et l’activité des cellules malades. Comme en scintigraphie conventionnelle, les images permettent de poser un diagnostic, de constater l’évaluation de la réponse au traitement et de permettre de déterminer une cible pour le traitement par radiothérapie.

Quelles sont les différences avec la scintigraphie ?  La machine TEP-Scan n’utilise pas la même technologie que les gama-caméras et le produit injecté dans l’organisme ne réagit pas de la même façon. Cette technique permet de voir de façon plus immédiate  les réactions des cellules malades.